sionisme

Dans la crise identitaire et spirituelle que traverse aujourd'hui l'islam, le complot devient l'explication de tous les échecs. Le 11-Septembre? Complot! Même Al-Qaïda et l'État islamique résulteraient de complots américains et sionistes!
Depuis la naissance de l'État d'Israël, le sionisme originel est progressivement dépassé et absorbé par une lecture biblique et quasi mystique.
Pourquoi ce deux poids, deux mesures? Pourquoi l'implication du seul État juif change tant la donne? Pourquoi une mort dans une bataille entre Juifs et Arabes prend-elle plus d'importance que si des centaines d'Arabes sont massacrés par d'autres Arabes?
Depuis octobre 2014, près de 6 millions de tonnes de biens industriels et agricoles ont été exportées de Gaza en passant par Israël. Connaissant ce chiffres, comparez-le à l'aide humanitaire apportée par la dernière flottille, sur laquelle se trouvaient des Canadiens: deux boîtes de carton. Oui, oui, vous avez bien lu : deux boîtes.
L'histoire a montré que malgré la difficile réalité de cruauté et d'inhumanité, l'espoir qui a guidé le peuple juif fut aussi un espoir de perfectionnement moral et un espoir de rédemption de l'humanité.
J'accuse les États-Unis, Israël, l'Arabie Saoudite et tous leurs alliés d'être les organisateurs de ce chaos mondial dont les premiers à souffrir, au quotidien, sont les familles et enfants du Moyen-Orient comme ceux du Proche-Orient.
Ils ne m'auront pas. Je ne me cacherai pas. Je ne serai pas un marrane des temps modernes. Je continuerai de me proclamer fier sioniste. Je continuerai à lutter contre l'antisémitisme et son cousin, l'antisionisme qui vise à nier au peuple juif - et à lui seul- le droit à l'autodétermination.
Bien que l'antisémitisme soit une forme unique et pernicieuse de bigoterie contre les Juifs, il n'est ultimement que le précurseur de menaces contre d'autres groupes, voire contre la démocratie elle-même.
Pourquoi se permet-on de «débaptiser» ces musulmans qui s'autoproclament tels et s'en glorifient? Je vois deux raisons à cette cécité.
Le conflit israélo-arabe perdurera encore bien longtemps, mais il n'est pas souhaitable qu'il s'impose également chez nous. Nous n'avons pas à payer la facture des tensions séculaires d'outre-mer.