HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

semaine-de-prevention-du-suicide

C’est beaucoup de travail, je ne m’en cacherai pas. Mais je sais qu’il y a des gens qui sont là pour me supporter. Je ne peux pas faire autrement que de continuer à avancer.
Vouloir mourir, c'est vouloir éteindre ce que nous sommes présentement. Rien à voir avec le fait de s'enlever la vie. C'est plutÎt une invitation à renaßtre sous une forme qui nous conviendra mieux.
Le HuffPost Québec a assisté à l'un des atelier de la fondation.
Le visage d'un dĂ©sespoir assez grand pour se saisir de la totalitĂ© d'un homme, d'une femme, et hĂ©las mĂȘme d'un enfant et le pousser Ă  vouloir mettre fin Ă  ses jours surgit dans le quotidien des journalistes rĂ©guliĂšremen. Il pose immanquablement aux professionnels de l'information des questions difficiles.
On se retrouve prisonnier d'un cirque d'une infinie tristesse, mais aussi extrĂȘmement enrageant, qui laisse Ă  penser qu'au fond, le gouvernement actuel ne souhaite qu'une chose : que les plus dĂ©munis finissent par s'autoĂ©liminer eux-mĂȘmes.
Le taux de suicide chez les militaires connaĂźt une augmentation aprĂšs ĂȘtre restĂ© stable durant des dĂ©cennies.
Mes oreilles bourdonnent de plus en plus en fort, je sens que d'un moment Ă  l'autre je vais perdre conscience et il sera trop tard.
« Personne Ă  mon sens ne veut vraiment mourir, les gens veulent arrĂȘter de souffrir », a dĂ©clarĂ© le cofondateur et prĂ©sident
Alors que débutera la semaine de prévention du suicide à la fin du mois de janvier, Suicide Action Montréal est à bout de
Une des phrases que j'entends (ou que je lis) le plus souvent quand un ou une jeune s'isole, c'est : « Je fais tout mon possible pour sourire et pour montrer que je vais bien et pourtant, personne ne se rend compte à quel point je souffre à l'intérieur. »