HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

selection-des-immigrants

Une étape obligatoire que doit passer un immigrant pour réussir son intégration au Québec, c'est de connaßtre la langue française.
Le débat sur le quartier muslman à Brossard remet sur la table l'intégration des immigrants dans la société québécoise. Nous voulons tous que nos immigrants s'intÚgrent. Mais comme les encourager ou les motiver à le faire tout en respectant leurs droits constitutionnellement garantis?
Malgré l'immigration, notre population active décroßt. C'est la raison pour laquelle la proposition de la CAQ sur la réduction du nombre d'immigrants au Québec défie toute logique économique.
Contrairement Ă  ce que souhaite la ministre Weil, nous ne voulons pas d'une politique d'immigration basĂ©e sur le modĂšle canadien, mais plutĂŽt d'une politique quĂ©bĂ©coise, en totale maĂźtrise d'Ɠuvre, adaptĂ©e Ă  la spĂ©cificitĂ© de notre nation et en phase avec les valeurs dĂ©mocratiques qui nous distinguent.
Avant de réclamer plus de pouvoirs en immigration comme le fait François Legault, le Québec devrait commencer par mieux gérer l'immigration qu'il contrÎle.
Au Québec, débattre du nombre d'immigrants que l'on devrait accueillir chaque année est un sujet tabou.
Dans le billet intitulé «Immigration: le tabou du français», publié sur son blogue au Journal de Montréal, Joanne Marcotte aborde moult sujets: religion, langue, histoire, institutions d'enseignement, Révolution tranquille, souveraineté, bilinguisme, haine de l'anglais et des Anglos, sélection des immigrants, valeurs occidentales, prospérité économique, investissements privés, etc. Il s'agit là d'un programme si vaste, que j'ai l'embarras du choix pour le commenter.