HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

savignac

Avec l'adresse de l'horloger suisse et le sang froid du chirurgien, tu as rĂ©ussi Ă  extraire le portefeuille du veston que j'avais dĂ©posĂ© sur le dossier de la chaise sur laquelle j'Ă©tais pourtant assis. À cet effet, j'aimerais te dire quelques mots.
RĂ©enfoncĂ© dans le normal, je peine Ă  quitter l'Ă©tĂ©, sa douceur, ses terrasses, ses femmes-objets. MontrĂ©al marche vers l'automne en prenant dĂ©licatement notre main et doucement nos sourires. La ville s'attriste imperceptiblement, sauf dans le Mile-End oĂč la saison des mĂ©lancolies marquera la fin du syndrome SDBTBB, ou la sueur du bien trop barbu Ă  bicyclette.
J'étais en train de consulter les dix-neuf plus belles photos de l'histoire étonnante du bikini à travers les époques quand une interrogation m'envahit soudainement: est-ce que les visages symétriques sont vraiment les plus beaux?
AbusĂ©e d'amour-calendrier, Elle a regardĂ© la veille, Tout autour d'elle, S'agiter l'encens malhonnĂȘte.
C'est dommage, c'est un beau mot, merci. Tu sais quoi? Je crois mĂȘme que c'est mon prĂ©fĂ©rĂ© de tous. Dommage que tu sois tombĂ© sur celui-lĂ . Aux cinq petites lettres que tu n'as pas jugĂ© utile de prononcer, mimer, roter, j'en ai cinq petites autres Ă  te proposer: CrĂšve.
À deux doigts de dĂ©crĂ©ter que les Anglais sont tous des voyous, je me suis retenu l'abus, et je suis allĂ© lire Foglia Ă  la place, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps, convaincu qu'il avait lĂąchĂ© la Charte depuis un boutte et qu'il avait un bon vieux fromage de son coin Ă  me recommander. Mais c'est dans la Charte jusqu'au cou que j'ai retrouvĂ© Pierrot le typographe ce matin...
J'ai arrĂȘtĂ© de vivre. J'ai arrĂȘtĂ© d'ĂȘtre moi mĂȘme. Je suis rentrĂ©e dans un cycle d'auto-destruction complĂšte. Aidez-moi.
Ce matin, ligne orange, j'ai lùché des yeux la fente sans fierté, presque odorante, de la blonde d'à cÎté pour m'attarder sur cette femme-là, aux yeux foncés et profonds, sensibles et discrets. En vrai je ne sais pas ce qui l'anime, ce qui la chagrine, ni qui l'habille vraiment. Je la trouve juste belle, elle me grandit. Mais mon gouvernement veut la faire disparaitre.
Les médecins me donnent encore 30 jours à vivre. Chaque billet est potentiellement mon dernier.
Personne n'est pour l'avortement, ça n'est qu'un torrent de tristesse et de solitude. Quand le premier rayon du soleil réveille l'humanité, la terre entiÚre n'a qu'une envie: se pencher sur un berceau plein de vie, pas regarder le fond rouge d'une cuvette souillée. Il n'y a pas de pro, il n'y a pas d'anti, il n'y a que le soleil.