HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

reussite-scolaire

«Ils ont le droit d'avoir la mĂȘme chance que tous les autres enfants, quel que soit le milieu dans lequel ils naissent», affirme la directrice gĂ©nĂ©rale du Regroupement Partage, qui en est Ă  sa 11e OpĂ©ration Sac Ă  Dos.
Plusieurs jeunes sont confrontĂ©s Ă  des insĂ©curitĂ©s alimentaire et financiĂšre, ainsi qu’au jugement d’autrui. Ayant moi-mĂȘme longtemps portĂ© le poids d’une Ă©tiquette, je comprends leur rĂ©alitĂ©.
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Les attentes sont élevées alors que le gouvernement Couillard doit présenter mercredi
Ne vous est-il jamais arrivĂ© de bloquer sur une question d'examen et, aprĂšs vous ĂȘtre rĂ©solu Ă  remettre votre copie au prof, la rĂ©ponse vous est apparue comme une Ă©vidence?
Le ministre de l'Éducation a Ă©tĂ© surpris d'apprendre jeudi que la note rĂ©elle de passage dans les Ă©coles secondaires du QuĂ©bec
Je crois plutĂŽt que le choix Ă©ducatif doit revenir aux parents parce qu'ils savent mieux que quiconque ce qui contribuera Ă  l'intĂ©rĂȘt supĂ©rieur de leur enfant. C'est pourquoi je suis d'avis que l'État doit offrir aux parents diffĂ©rentes options, incluant le droit de faire l'Ă©cole Ă  la maison.
On constate trop souvent qu'entre la volonté d'agir du gouvernement et l'action effective sur le terrain, les projets restent en rade. Comme un bateau en panne reste en rade. Et c'est bien là, le malaise que nous ressentons face à ceux qui nous gouvernent.
L'école obligatoire traverse une crise qui perdure depuis des années parce qu'elle est tiraillée par un discours humaniste qui ne se réalise pas ou peu faute de fondement naturel, rationnel et scientifique. De plus, les exigences du marché du travail et le lobby religieux exerce sur elle des pressions indues. En conséquence, l'école se trouve constamment ballotée par les différents pouvoirs en place.
Les profs ont un trop grand cƓur et sont loin d'ĂȘtre cheap. C'est prĂ©cisĂ©ment ce pour quoi ils se font manger la laine sur le dos. Ils imaginent, bĂątissent et concrĂ©tisent des projets et des rĂ©ussites Ă  l'annĂ©e longue, trĂšs souvent dans l'ombre, contre vents et marĂ©es,.
Comment le gouvernement peut-il faire une politique de la réussite éducative sans un bilan de la derniÚre réforme, décriée par tous ? Le ministÚre transforme le systÚme à la piÚce sans une vue d'ensemble. Il refait le programme en histoire, il met sur pied un nouveau programme expérimental pour l'éducation sexuelle, il prépare un nouveau cours en économie et il adopte la loi 105 qui vient modifier la loi sur l'instruction publique.