HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

reglement-p6

Si notre manifestation devient « domestiquée », elle ne dérange rien, ce faisant elle ne fait pas pression, et donc elle n'est plus une authentique manifestation. Interdire les manifs qui dérangent, c'est purement et simplement interdire les manifs tout court.
Alors que la Commission populaire sur la répression politique tient sa deuxième vague d'audiences montréalaises aujourd'hui et demain à l'UQAM, le contexte social et politique actuel du Québec illustre parfaitement la nécessité d'une telle initiative.
Mise sur pied pour blâmer le gouvernement Charest, la commission Ménard réussit parfaitement la mission qui lui a été confiée. En revanche, elle n'a pas jugé bon de commenter sérieusement les excès de certains étudiants...
Née dans la division, étonnamment constituée, dotée des mauvais outils dans sa conception même, mandatée avec en tête un objectif purement politique, il était inévitable que les travaux de la commission Ménard en souffrent et que son rapport reflète toutes ces ambiguïtés. Cela n'a pas manqué.
Je dirais simplement que la brutalité policière m'est insupportable, que je ne peux accepter que le SPVM règne en maître dans nos rues et qu'un jour une personne qui m'est chère joue de malchance en tombant sur un policier nerveux qui décide de frapper, qui décide de tirer. Que cette violence affecte quelqu'un qui m'est complètement inconnu m'est d'ailleurs tout aussi insupportable.
Une réflexion sérieuse mérite d'être faite de la part des politiques, de la population et des médias sur la légitimité des faits et gestes du Service de police de la ville de Montréal. Accepter que celui-ci décide arbitrairement quelle manifestation aura lieu et quelle autre sera encerclée et tuée dans l'œuf est inacceptable.
Pour une amie militante, la gronde judiciaire vient de tonner. Accusée de voie de fait sur un policier durant une manifestation - sans toutefois avoir été reconnue coupable, ni condamnée - de sévères conditions lui sont imposées jusqu'à la tenue de son procès. Couvre-feu, interdiction de participer à tout rassemblement déclaré illégal, période probatoire, interdiction de consommer, posséder, transporter, acheter ou fréquenter un lieu où l'on sert de l'alcool. Un cas parmi tant d'autres...
L'éditorialiste de La Presse François Cardinal a écrit que je me suis «opposé à la modification du règlement P-6 par le conseil municipal». M. Cardinal étant généralement superbement informé, sa méprise me porte à penser que je ne me suis pas exprimé assez clairement.
Alors que les élus du conseil municipal de la Ville de Montréal débattaient d'une motion visant à abroger le règlement P
Le parti d'opposition Projet Montréal déposera lundi prochain une motion au conseil municipal pour faire abroger le règlement