HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

recours-a-la-sous-traitance

Au lieu de créer des emplois destinés à rebùtir l'expertise de la fonction publique, le gouvernement préfÚre remettre en question les centres gouvernementaux de Chicoutimi et de Rimouski, dont la création a été saluée par le SPGQ, et donner 25 000 $ par emploi à CGI, un des plus gros bénéficiaires des contrats gouvernementaux.
Est-ce que le cabinet des ministres va résister à la tentation de prendre des décisions basées sur l'idéologie plutÎt que sur le pragmatisme?
À court terme, la sous-traitance permet aux monopoles d'État de survivre, mais Ă  plus long terme la survie de la sociale dĂ©mocratie passe par la privatisation.
À peine le gouvernement en place, le premier ministre annonce des mesures d'austĂ©ritĂ© qui vont Ă  l'encontre du gros bon sens. MĂȘme la commission Charbonneau met le doigt sur le bobo: la perte d'expertise au sein des ministĂšres a eu des consĂ©quences coĂ»teuses pour les contribuables quĂ©bĂ©cois.
À la Commission Charbonneau, les tĂ©moignages se suivent et se ressemblent. Nous invitons donc le nouveau premier ministre Ă  travailler avec nous, les professionnels du gouvernement du QuĂ©bec, afin de rebĂątir l'expertise des ministĂšres et organismes gouvernementaux.