HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

rapatriement de la Constitution

Ces quatre leçons sont des idées pour amorcer une ferveur pour le changement chez les Québécois.
Je n'ai pas aimé cette période troublée de notre histoire. Ce qui aurait dû constituer un exercice démocratique de haute tenue s'est transformé en bagarre de ruelle.
Nommer le chef libéral exclusivement par son prénom, Justin, m'apparaßt comme une marque d'affection plutÎt qu'une marque de dérision. Et voici pourquoi.
Le Québec-nation vaut et veut un pays et ce ne sera manifestement pas le Canada. Des fédéralistes doivent le comprendre.
À dĂ©faut d'avoir une charte qui nous unit rĂ©ellement, l'identitĂ© est Ă©parpillĂ©e, si bien que l'on vit une espĂšce de division permanente, voire un flou identitaire autant lĂ©galement que symboliquement.
Les fédéralistes semblent avoir définitivement tourné le dos à toute ambition nationale pour le Québec, le processus de provincialisation étant parvenu à un point de non-retour.
Le nouveau dĂ©putĂ© pĂ©quiste de Saint-JĂ©rĂŽme, Pierre Karl PĂ©ladeau, juge que le fleurdelisĂ© devrait ĂȘtre en berne tous les
Depuis l'arrivée de PKP dans le paysage de la présente campagne électorale et son appui indéfectible à la cause indépendantiste, l'enjeu référendaire a refait surface au Québec. Au plaisir des uns - les indépendantistes pressés tels que les Parizeau, Landry et compagnie - et au déplaisir des autres, tels que François Legault et la CAQ, dont la survie politique est carrément menacée par la polarisation autour de ce débat.
Selon AndrĂ© Pratte, l'ordre constitutionnel de 1982 et l'Ă©chec qu'il constitue en regard des revendications du QuĂ©bec ne seraient plus qu'un «dĂ©tail», fĂącheux certes, mais qui dans les faits ne reprĂ©sente pas un «vrai problĂšme». FĂ©dĂ©raliste moi-mĂȘme, je ne peux qu'ĂȘtre en dĂ©saccord avec une telle interprĂ©tation.
L'adhĂ©sion au fĂ©dĂ©ralisme ne saurait ĂȘtre raisonnable si elle est inconditionnelle. J'entretiens cependant l'espoir que le QuĂ©bec et le Canada sauront s'entendre sur les termes d'un fĂ©dĂ©ralisme renouvelĂ© qui permettra Ă  la nation quĂ©bĂ©coise ainsi qu'Ă  l'ensemble de ses partenaires provinciaux de tirer avantage de leur appartenance Ă  la fĂ©dĂ©ration canadienne.