HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Pussy Riot

MOSCOU - Les plus hauts dirigeants de l'église orthodoxe russe ont demandé samedi aux autorités de faire preuve de clémence
PUSSY RIOT - Pour avoir chanté une "priÚre punk" anti-Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, Nadejda Tolokonnikova
«Je n'ai pas peur du verdict frauduleux Ă  peine dissimulĂ© de ce prĂ©tendu tribunal parce qu'il peut me priver de ma libertĂ©. Personne ne peut me priver de ma libertĂ© intĂ©rieure.» Cette dĂ©claration aurait pu facilement ĂȘtre prononcĂ©e par Alexander Solzhenitsyn, Nelson Mandela ou Ken Saro Wiwa. Mais ces mots ont bien Ă©tĂ© formulĂ©s par Maria Alekhina du groupe de musique Pussy Riot. La dignitĂ© avec laquelle ces jeunes artistes ont fait face au tribunal russe a permis de dĂ©voiler au monde le vĂ©ritable visage du gouvernement antidĂ©mocratique de Vladimir Poutine.
Alors que le procÚs des Pussy Riot a débuté lundi 30 juillet, les soutiens se multiplient pour Nadezhda Tolokonnikova, Maria
Les thĂ©ocraties sont en effet largement reprĂ©sentĂ©es sur la planĂšte. On pense Ă©videmment Ă  l'Arabie saoudite et Ă  l'Iran, qui appliquent la charia comme loi d'État. Ces pays imposent leur variante de la religion dominante Ă  toutes les personnes vivant sur leur territoire, qu'elles soient musulmanes ou non. Le gouvernement saoudien menaçait d'ailleurs cette semaine d'expulser les Ă©trangers qui ne respecteraient pas les pratiques liĂ©es au ramadan.
Un groupe punk de filles anonymes, aux paroles anti-Poutine, est devenu le symbole du mécontentement de la jeunesse russe