HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

projet de loi 14

QUÉBEC - Le projet de loi 14 visant Ă  renforcer l'usage du français a pris le chemin de la dĂ©chiqueteuse, jeudi. La ministre
Je m'attendais à ce que M. Legault applaudisse comme moi cet ÚniÚme recul du gouvernement péquiste. Mais qu'à cela ne tienne, la CAQ conspue le PQ pour ce repli !
MONTRÉAL-EST, Qc - Le chef de la Coalition Avenir QuĂ©bec accuse la premiĂšre ministre de manquer de «courage politique». François
Le réputé magazine britannique The Economist évoque cette semaine sur son site web les tensions linguistiques au Québec. Un
Pour motiver davantage les élus de l'Assemblée nationale à renforcer notre politique linguistique, certains en sont venus à faire un usage abusif de l'«indice de vitalité linguistique» (IVL). Pourtant, depuis la commission Gendron (1968-1973), au moins une demi-douzaine de démographes ont fait des mises en garde. Hélas, des interprétations nettement abusives sont réapparues.
Les ministres péquistes Jean-François Lisée et Diane De Courcy ont publié une lettre ouverte dans laquelle ils annoncent
Il y a tellement de lĂ©gislations n'ayant pas franchi la moitiĂ© du chemin parlementaire qu'il convient de se demander oĂč tout cela va nous mener. Je ne connais pas les objectifs lĂ©gislatifs que pourrait avoir fixĂ©s le gouvernement du Parti quĂ©bĂ©cois, mais je me pose plusieurs questions face au rythme actuel d'avancement des travaux Ă  l'AssemblĂ©e nationale. Les six prochaines semaines qui s'en viennent doivent ĂȘtre mieux gĂ©rĂ©es par le gouvernement que les prĂ©cĂ©dentes. Le temps presse, il me semble...
MalgrĂ© l'importance de prendre une dĂ©cision responsable dans le dossier linguistique, la CAQ semble plutĂŽt s'affairer Ă  des calculs politiques.Plus particuliĂšrement, elle semble tomber dans le mĂȘme panneau que l'ADQ de Mario Dumont de 2007. En posant des objections sur tout, en n'appuyant rien, mais en se disant tout de mĂȘme «ouverte», la Coalition prolonge inutilement le suspense.
Philippe Couillard et Marc Tanguay, respectivement chef du PLQ et porte-parole de l'opposition officielle pour la Charte de la langue française, ont fait paraßtre mardi dernier sur le Huffington Post Québec un texte qui expliquait leur opposition «par principe» au projet de loi 14. Soit les raisons pour lesquelles ils voteront contre celui-ci. Puisque je ne peux les laisser sans réplique, j'entends affirmer sans détour l'appui inconditionnel que je confÚre à ce projet de loi.
La CAQ vient d'annoncer qu'elle votera en faveur du projet de loi 14 en premiÚre lecture. Son communiqué montre à quel point une « coalition » de fédéralistes et d'indépendantistes doit se contorsionner pour en arriver à justifier l'injustifiable simplement pour « gagner » des points politiques. La réalité, c'est que la philosophie politique de la CAQ est fondée sur le « pragmatisme », c'est-à-dire l'opportunisme politique.