HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

privatisation

Selon le premier ministre, sous-traiter au privé n'apporterait pas de gains énormes. « Les gains, on va les faire au Québec au cours des prochains mois et années par une simplification des structures», a soutenu M. Couillard.
En mettant ainsi l'accent sur les ratés potentiels de la réforme administrative du ministre Barrette, on a négligé de parler de l'objectif de long terme de cette réforme: la privatisation.
Et si toutes les trÚs contestables décisions prises par la SAQ au cours des derniÚres années avaient pour principal dessein de décevoir sa clientÚle afin que petit à petit celle-ci en vienne à souhaiter et à exiger son démantÚlement?
Les internautes ont Ă©tĂ© rapides Ă  rĂ©agir aux propos du premier ministre Philippe Couillard sur l’éventualitĂ© de privatiser
La santé est un enjeu qui suscite beaucoup d'émotions, ce qui pousse parfois à se réconforter dans de belles paroles plutÎt que d'adopter une vision pragmatique des choses axée sur les résultats. En effet, l'expérience de nombreux pays européens, de la France à la SuÚde, montre que le secteur privé à but lucratif peut jouer un rÎle de premier plan dans la prestation des services de santé, sans que l'universalité du systÚme soit remise en question.