HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

prevention-du-suicide

Quelques jours avant son suicide, la jeune femme s'était rendue à l'urgence dans le but d'être hospitalisée.
Entre 2007 et 2017, le taux d'hospitalisation après une tentative de suicide a plus que doublé chez les jeunes.
«Intolérable» était le qualificatif approprié pour tout ce que je ressentais. J'étais convaincue que je mourais de l'intérieur, que mon âme s'éteignait.
La couverture médiatique de la maladie mentale s'est améliorée grâce à des articles axés sur le rétablissement. Il est temps de faire de même avec le suicide.
C'est l'accumulation de plein de petites et de grandes choses qui fait que les digues finissent un jour par lâcher et c'est alors le déluge.
Ignorant mon autisme à l'époque, ma vie était une suite ineffaçable de rejets, malentendus, incompréhensions et devenir adulte, faire face à l'avenir, ne me disait rien de bon.
Dire «je fais de l’anxiété» ou «j’ai fait une dépression» devrait être aussi normal que de dire je fais du diabète ou j’ai des problèmes de dos.
Depuis le départ de son garçon, l'homme d'affaires mène une véritable croisade contre le suicide.
À long terme, est-ce que l'aide au suicide remplacera la prévention du suicide?