pratique de l'islam

Les premiers à s'engager sur ce chemin sont les instruits : savants, érudits, libres penseurs, etc. Ils doivent initier le vrai réveil en incitant les autres musulmans à ne plus écouter et suivre les pseudo imams et autres exégètes qui prêchent l'obscurantisme dans les medersas et les mosquées.
Un débat sain sur cette question implique de bien tracer les frontières entre le politique et le philosophique. C'est malheureusement ce qui fait défaut dans le débat public au Québec. Les deux registres sont souvent entremêlés.