HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

politique etrangere

Des slogans tels que «le monde a besoin du Canada» ne constituent en réalité jamais des arguments puissants.
Les prochains mois devraient permettre au premier ministre d'imposer une autre image.
Il est toujours mauvais pour une démocratie de s'en remettre aux militaires pour décider de la politique internationale.
Dans les paramĂštres internationaux actuels, l’absence d’une assurance mutuelle, conjuguĂ©e avec le manque d’une entente politique minimale avec l’Iran et la CorĂ©e du Nord, fomente les germes de l’instabilitĂ©.  
À l'Ăšre d'une redĂ©finition du leadership international que notre voisin essaie d'explorer, le Canada est obligĂ©, selon les propos de la ministre Freeland, « d'Ă©tablir clairement notre propre orientation souverainiste ».
Les valeurs canadiennes peuvent-elles surmonter les murs d'intolérance qui se construisent un peu partout dans le monde à l'Úre «post-droits humains»?
La Syrie fut un pays. Aujourd'hui mĂ©connaissable, ce pays est fracturĂ© le long de lignes ethniques et religieuses. La lutte sans merci entre le dictateur syrien et ses opposants est compliquĂ©e par les interventions de radicaux islamistes et de puissances Ă©trangĂšres aux intĂ©rĂȘts divergents.
Le Canada ressent les secousses et les répercussions des troubles et des conflits qui agitent la communauté internationale. La crise des réfugiés en Syrie en est une preuve flagrante. Le peuple canadien se préoccupe des autres.
Le Nouveau Parti démocratique (NPD) réclame la création d'un comité spécial pour superviser les ventes d'armes à l'étranger
Lorsque Ti-Anna Wang, de Montréal, a appris que Kevin Garratt avait été libéré, jeudi, aprÚs deux ans passés dans une prison