HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

politique-americaine

2012-01-22-surlaroutedelamaisonb.jpg Les deux dernières semaines ont offert aux deux partis politiques américains majeurs et à leurs candidats présidentiels, Barack Obama et Mitt Romney, l'opportunité de présenter leurs arguments devant l'électorat. Avec les conventions nationales démocrate et républicaine maintenant derrière nous, voici trois points clés à retenir avec un peu moins de deux mois à faire avant l'élection
La lutte contre la drogue a eu des effets dévastateurs aux États-Unis. Et pourtant, alors que démocrates comme républicains se sont réunis pour leurs conventions respectives, aucun des partis n'a adopté une position forte quant au besoin critique d'une réforme de la politique des drogues. C'est surprenant. Maintenant que les mœurs et les opinions ont changé radicalement, nous avons en fait atteint un seuil critique pour la réforme des drogues aux États-Unis. Un sondage Gallup indiquait l'an dernier que 50% des Américains étaient en faveur de la légalisation de la marijuana.
2012-01-22-surlaroutedelamaisonb.jpgEn 2012, on ne peut plus affirmer que « tout est possible » et les Démocrates peinent à démontrer que les États-Unis sont en meilleure posture qu'ils l'étaient il y quatre ans. Le Président peut cependant se targuer d'avoir relancé l'économie, imposé une certaine discipline aux milieux financiers, instauré un programme d'assurance-maladie presque universel, mis sur pied des programmes d'aide à l'éducation et proposé des solutions pour contrer des déficits insupportables, rejetés cavalièrement par un Congrès républicain hostile.
Alors que s'achève la campagne québécoise, voici donc quelques parallèles, contrastes et leçons qu'on peut, d'après moi, tirer de l'observation de ces deux « laboratoires politiques ». Bien sûr, la liste est loin d'être exhaustive et ce billet est plutôt parcimonieux sur les détails et les nuances, mais j'aurai l'occasion d'y revenir d'ici au 6 novembre.
Alors que plusieurs n'ont à peu près d'yeux, lorsqu'il est question de politique américaine, que pour le duel opposant Barack Obama à Mitt Romney, une onde de choc vient de se faire sentir à environ 1 500 km de la capitale de Washington, DC cinq mois avant le scrutin présidentiel. Le Wisconsin, État du Midwest réputé davantage pour ses produits laitiers que pour ses conflits politiques, vient en effet d'asséner un coup au mouvement syndical sans parallèle au cours des dernières années.
Vous n'en avez sans doute pas beaucoup entendu parler, mais il y aura une élection ce mardi, le 5 juin, qui représente le premier grand test de cette année électorale pour le parti démocrate. L'élection a lieu au Wisconsin, où le gouverneur républicain Scott Walker, élu en novembre 2010, doit faire face à une élection de destitution.
Je reviens à ma série « Les républicains qui pourraient défaire Barack Obama » en attirant l'attention sur un personnage peu connu chez nous, mais qui a beaucoup fait pour transformer le paysage politique américain et, en offrant ses services à travers le monde, la politique en général : Frank Luntz. Qui ? Frank Luntz est un expert du marketing qui sévit depuis une vingtaine d'années dans le monde de la politique
Depuis quelques jours, les républicains et les démocrates s'échangent des publicités qui visent à définir dans l'esprit des électeurs américains l'image de Mitt Romney que ceux-ci garderont en tête jusqu'en novembre. C'est important, car c'est maintenant que les électeurs indépendants et peu politisés commencent tout juste à s'ouvrir à la campagne présidentielle.
La déclaration du Président Obama en faveur du mariage gai, ce mercredi, 9 mai, constitue une percée historique dans l'histoire des droits civils aux États-Unis. Sans doute, il ne s'agit que d'un simple avis sans aucune conséquence légale. Il faut noter aussi que le président réagit à des initiatives de son entourage.
Je fais une petite pause des commentaires d'actualité « sérieux » cette semaine pour aborder le sujet non moins sérieux de l'humour politique. Que peuvent nous apprendre les humoristes sur la politique américaine? En fait, ils peuvent nous en apprendre pas mal. Sans blague. Après tout, comme le disait Groucho Marx : «Tous les hommes naissent semblables... sauf les républicains et les démocrates».