HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

plateau-mont-royal

L'innovation en politique passe par des gens comme Ferrandez, qui nous proposent des modĂšles alternatifs de fonctionner, de percevoir. Son leadership passe pour de l'illumination, parce que le gars est simplement brillant, il sait oĂč il va.
La conseillÚre d'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Piper Huggins, quitte le parti Projet Montréal. Elle a indiqué avoir
L'Association des gßtes et résidences touristiques de Montréal (AGTM) demande des mesures immédiates pour mettre fin à la
Des barbus. J'en avais bien croisĂ©s quelques-uns sur le Plateau, ou aux abords des agences de pub, munis d'une chemise Ă  carreaux, d'une fille Ă  toupet et des lunettes d'Elvis Costello, mais j'Ă©tais loin de m'imaginer que c'Ă©tait une gĂ©nĂ©ration tout entiĂšre qui Ă©tait en train, sous mes yeux sans voix, de se rebĂ»cheronner l'Ă©lĂ©gance. Barbu du Plateau, grĂące Ă  toi, notre tĂȘte se redresse, les toupets vont s'allonger, et les filles vont redevenir jolies.
MONTRÉAL - Deux hommes ayant Ă©tĂ© griĂšvement brĂ»lĂ©s lors d'un incendie qui s'est dĂ©clarĂ© dans un immeuble Ă  logements, samedi
Je me demandais en allant voir la piÚce tirée du roman de Michel Tremblay si cette histoire qui se passe en 1942 sur le Plateau Mont-Royal et publiée en 1980 résonnerait encore auprÚs d'un public qui, en grande majorité, ne comprend plus la signification d'une éducation menée de main de maßtre par des religieuses dans un Québec qui n'est encore que le Canada-Français.
On nous l'avait annoncé il y a quelques mois... Kim Rusk et son conjoint avec l'aide de deux associés se lançaient dans la
Le réseau américain CNN s'intéresse au Montréal artistique et multiculturel dans une série de reportages. D'abord, la caméra
C'est tellement plus facile de frapper aveuglĂ©ment sur l'administration de Luc Ferrandez que de voir ce qui va bien. DĂ©clarer pĂȘle-mĂȘle que c'est le « capharnaĂŒm », que les gens ne « sont pas bienvenus », qu'il n'y a « pas de stationnement », que c'est une « horreur » et qu'on « dĂ©truit des rues commerçantes» est totalement irresponsable et tellement loin de la rĂ©alitĂ©.
En 2000, à mon arrivée à Montréal, je ne souhaitais qu'une chose: me trouver un petit logis sur le Plateau, y stationner mon vélo et adopter ce mode de vie montréalais qui à l'époque était tout résumé dans les films de Binamé. J'habitais donc à deux pas de Mont-Royal, dans ce qu'on appelait à l'époque l'Est du Plateau et qui est maintenant aussi cher que le reste.