HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Pierre Moreau

Que M. Moreau, qui pourrait devenir le chef du PLQ, ait un ami haut placé chez ArcelorMittal Mines Canada, c'est pour moi un détail qui n'est pas nécessairement important. Mais que cette personne lui donne des conseils, aprÚs toutes les allégations susmentionnées sur le PLQ, et que ces conseils soient de nature pouvant possiblement influencer quelque chose quelque part, voilà qui est beaucoup plus discutable.
Le Parti libéral du Québec est à la recherche d'un chef qui lui permettrait de reconquérir les Québécois. L'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, est le premier à se jeter à l'eau et il avance que le PLQ doit redevenir un «parti d'idées» un «parti de débat». Raymond Bachand constatait vendredi en lançant sa campagne une érosion du vote libéral et cet ancien souverainiste estime, notamment, qu'il faut ramener les nationalistes au parti. Une course au leadership est un belle occasion effectivement pour redéfinir un parti politique. Plus la défaite est cruelle, plus la remise en question des orientations est profonde.
Radio-Canada a appris que le député de Chùteauguay Pierre Moreau va officialiser sa candidature à la succession de Jean Charest
QUÉBEC - Le Parti quĂ©bĂ©cois a piĂ©gĂ© les contribuables lors de la derniĂšre campagne Ă©lectorale, a soutenu mardi le candidat
Autour des 50 dĂ©putĂ©s libĂ©raux assermentĂ©s au Salon rouge de l’AssemblĂ©e nationale, mardi, en compagnie de leur nouveau chef
Couillard, Moreau, Bachand. Beaucoup de noms circulent en préparation de la course au leadership du Parti libéral du Québec, mais voilà les trois candidats les plus sérieux...pour le moment. Raymond Bachand peut miser sur une carte majeure: il a le profil économique recherché. Metro-Richelieu, Culinar, Fonds de Solidarité, Secor, ministre au Développement économique, ministre des Finances, son budget-matraque de 2010 a fait époque. On a découvert au cours des derniers mois un «faucon» tenant de la ligne dure avec les associations étudiantes.