HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Pierre Allard

Pourquoi avez-vous choisi d'ĂȘtre journaliste ? Je n'ai pas choisi. Ce fut un pur hasard. J'y suis entrĂ©, j'ai trouvĂ© la salle des nouvelles et demandĂ© au patron s'il avait besoin d'un rĂ©dacteur. On m'a immĂ©diatement assis Ă  un pupitre devant une machine Ă  Ă©crire.
Dans le combat multi-centenaire que nous menons pour assurer la pĂ©rennitĂ© de la francophonie nord-amĂ©ricaine, quand un avant-poste vacille et tombe -- mĂȘme s'il est tout petit, et Ă©loignĂ© -- tous et toutes sont concernĂ©s. MĂȘme au QuĂ©bec. Surtout au QuĂ©bec.
Compte tenu que les nouveaux propriĂ©taires des quotidiens rĂ©gionaux de Gesca reprennent l'argumentaire que j'Ă©tais souvent seul Ă  dĂ©fendre sur la place publique et qui m'a valu d'ĂȘtre congĂ©diĂ©, je me demande ce qui m'empĂȘcherait dĂ©sormais de rĂ©intĂ©grer la rĂ©daction du Droit.
Qui s'inquiÚte des mutations en cours chez Gesca du point de vue de l'information régionale, de la diversité d'information et de l'importance de ces quotidiens imprimés au sein de leur collectivité?
AprÚs avoir dénoncé sur toutes les tribunes le «harcÚlement» dont il est l'objet, en tant que politicien, voilà que Pierre
Choquant. Enrageant. Je ne trouve aucun autre terme pour exprimer le sentiment qui m'habite suite à cette nouvelle qui m'a mis hors de moi. Un tweet d'un contact que je respecte beaucoup, un éditorialiste que je lis assidument, un défenseur de la langue française en Outaouais et dans l'Ontario francophone...
Le renvoi de l'ex-éditorialiste invité du quotidien Le Droit, Pierre Allard, ne passe pas sous silence. Il espÚre toutefois
Un entrepreneur de Mascouche, Pierre Allard, a racontĂ© Ă  la commission avoir tenu tĂȘte au systĂšme de collusion Ă  Laval entre