HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

petrole anticosti

La belle pub télé de Pétrolia s'intitule Le pétrole d'ici. Par des gens d'ici. Pour ici. Est-ce qu'il y a vraiment des retombées économiques pour l'ensemble du Québec? Ou est-ce que seuls les actionnaires de Pétrolia y trouveront leur compte? La pub ne le dit pas.
RÉTRO 2013 - Le quotidien montrĂ©alais Le Devoir confirme ce matin ce dont on se doutait dĂ©jĂ  : le gouvernement du Parti quĂ©bĂ©cois autorisera le forage avec fracturation sur l'Ăźle d'Anticosti et ce, avant que ne soit rĂ©alisĂ©e une Ă©valuation environnementale sur le sujet. AprĂšs avoir dĂ©clarĂ© un moratoire sur l'exploitation du gaz de schiste, voilĂ  que le PQ fonce Ă  fond de train - les yeux fermĂ©s - vers l'exploitation du pĂ©trole de schiste.
MONTRÉAL _ Le Centre quĂ©bĂ©cois du droit de l'environnement (CQDE) demande Ă  la Cour supĂ©rieure d'obliger QuĂ©bec et deux compagnies
AprĂšs 10 ans d'exploration par l'industrie pĂ©troliĂšre et gaziĂšre, aprĂšs des centaines de millions de dollars en investissements, le gouvernement change pour la troisiĂšme fois les rĂšgles du jeu et dĂ©chire ses promesses Ă©crites. Pour en ajouter Ă  l'insulte, un comitĂ© indĂ©pendant a Ă©tĂ© rejetĂ© et a reçu l'ordre de remettre ses Ă©tudes. Études qui seront assujetties Ă  une enquĂȘte par une commission menĂ©e par des partisans choisis. Est-ce une rĂ©pĂ©tition de l'histoire du QuĂ©bec?
Le texte de Maxime Duchesne concernant l'exploration pĂ©troliĂšre sur l'Île d'Anticosti a, Ă  juste titre, suscitĂ© un vif intĂ©rĂȘt sur les mĂ©dias sociaux du QuĂ©bec. Le contraire eut Ă©tĂ© anormal compte tenu du formidable levier de dĂ©veloppement Ă©conomique que pourrait reprĂ©senter la production de pĂ©trole sur notre territoire. Et ce, sans compter l'impact que pareille exploitation aurait sur notre indĂ©pendance Ă©nergĂ©tique, nous qui, pour la seule annĂ©e 2011, avons collectivement dĂ©pensĂ© environ 17 milliards de dollars pour acheter hors de nos frontiĂšres le pĂ©trole et le gaz naturel que nous consommons.