HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

petrole anticosti

Le ministre de l'√Čnergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, maintient que Qu√©bec √©tudie toujours l'entente conclue
MONTR√ČAL - Une importante coalition de centrales syndicales et de groupes environnementaux demande au premier ministre Philippe
Le nouveau ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, David Heurtel
L'humanité sait que l'économie actuelle développe une capacité réelle de rendre le monde inhabitable. Chaque jour, cette vertigineuse possibilité se retrouve dans les médias, et les prophètes de ce malheur ne sont pas des hurluberlus, ou des convertis d'une secte d'illuminés. Ce sont pour la plupart des scientifiques.
La sc√®ne m'a √©t√© rapport√©e la semaine derni√®re de source s√Ľre : un dirigeant d'une entreprise p√©troli√®re albertaine croise un expert de l'industrie dans un a√©roport. Le premier demande au second: ¬ęQu'est-ce que c'est que cette histoire d'investissement du gouvernement du Qu√©bec dans l'exploration p√©troli√®re √† Anticosti ? (...) Les dirigeants de Petrolia, Junex et Corridor doivent encore en rire¬Ľ.
En ce début de campagne électorale, plusieurs enjeux seront mis de l'avant, notamment en environnement. Nous exposerons ici le point de vue d'Option nationale concernant l'exploitation du pétrole de schiste à Anticosti, proposée par le gouvernement du Parti québécois et soutenue par la CAQ.
Daniel Breton allait-il s'accorder à la ligne de son parti dans le dossier de l'exploration pétrolière sur Anticosti ou aux
Je suis triste. Triste parce que j'ai toujours aimé la politique, j'ai toujours aimé m'intéresser à elle, ici et ailleurs, et aux enjeux sociaux qu'elle déclenche et qu'elle gère. Mais voyez-vous, elle, la politique, ne s'intéresse plus à moi. Je dirais même plus, je ne l'intéresse plus.
Comme Midas, tout le monde r√™ve de poss√©der plus de richesses. Dans quel but? Pour le plaisir, bien s√Ľr. Aussi, croit-on, pour se garantir de souffrir moins, peut-√™tre m√™me mettre √† l'abri du mal ses proches. Mais jusqu'o√Ļ faut-il r√©aliser ce r√™ve du plaisir? Avec l'annonce r√©cente du gouvernement Marois d'une exploration-exploitation du schiste sur Anticosti, le garde-fou politique n√©cessaire √† la d√©fense du bien commun et √† la promotion du soin qui lui est d√Ľ vient de dispara√ģtre.
Les groupes √©cologistes ont beau avoir eu t√īt fait de d√©noncer l'annonce du gouvernement Marois, la situation rel√®ve d'un faux dilemme. En effet, le processus aurait √©t√© enclench√© t√īt ou tard, qu'on le veuille ou pas. La question fondamentale dans ce dossier se posait donc plut√īt comme suit: l'exploration p√©troli√®re devait-t-elle √™tre laiss√©e aux mains du secteur priv√© ou √™tre prise en charge par le secteur public?