ouragan

Il était accompagné de vent de 165 km/h lorsqu'il a touché terre en Alabama.
L'ouragan a considérablement faibli après avoir touché terre, avec des vents soutenus de 140 km/h, ce qui le rétrograde en catégorie 1.
Isaias, qui a été rétrogradé d’ouragan de catégorie 1 à tempête tropicale samedi soir, soufflait des vents maximums allant jusqu’à 110 km/heure au-dessus du détroit de Floride.
En moyenne, le Centre canadien de prévision des ouragans est témoin de trois ou quatre cyclones tropicaux par année, dont un ou deux touchent le sol canadien.
Les précipitations seront un enjeu important puisque les pluies torrentielles occasionneront des inondations dans quelques secteurs.
Le président américain a présenté mercredi dans le Bureau ovale une carte du National Hurricane Center (NHC) représentant la trajectoire que devait initialement emprunter l’ouragan dévastateur.
L’ouragan, qui a été rétrogradé de catégorie 5 à 4 mais reste «extrêmement dangereux», progressait au ralenti lundi, prolongeant le calvaire des habitants des Bahamas.
Les rapports préliminaires font état de lourds dégâts.
«Beaucoup de mouvement, très difficile à prédire», a résumé le président américain Donald Trump dans un tweet.
Le Centre national des ouragans a évoqué une «probabilité accrue» de menaces pour les vies humaines.