HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Option nationale

Notre premier ministre instrumentalise dĂ©sormais l'attentat de QuĂ©bec. Il en est de mĂȘme du dĂ©bat sur la laĂŻcitĂ© et des minoritĂ©s.
C'est Jean-Philippe Wauthier qui lui a posé la «question qui tue».
Il deviendra conseiller de l'opposition officielle et sera candidat.
Il vogue dans le paysage politique québécois depuis bientÎt 10 ans.
«Le Québec en a plus qu'assez d'avoir à se positionner à chaque élection en fonction d'un enjeu qui occulte tous les autres, le fédéralisme contre la souveraineté.»

malgré le coup de théùtre des dissidents.
«Ce projet va-t-il faire avancer l'indépendance et le mouvement indépendantiste, oui ou non?»
«Personnellement, je n'ai jamais cru que QS serait autre chose qu'indépendantiste.»
Pour donner une chance à la convergence sur l'indépendance nationale, il faut un troisiÚme parti qui oblige les deux autres à faire des concessions.
D’influents militants ont Ă©tĂ© approchĂ©s pour remplacer le chef d’Option nationale.