HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

ONU Syrie

Des responsables des Nations unies vont aller en Syrie enquĂȘter sur trois sites oĂč l'utilisation d'armes chimiques a Ă©tĂ©
Le conflit en Syrie a fait plus de 100 000 morts depuis mars 2011, a déclaré jeudi le secrétaire général des Nations unies
BEYROUTH - PrÚs de 93 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du soulÚvement contre le régime du président Bachar
Torture, meurtres, viols : « les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité et les violations généralisées des droits
BAGDAD - Damas a accepté de participer à la conférence internationale de GenÚve le mois prochain, qui doit permettre de trouver
"ExtrĂȘmement grave", selon Londres. La "ligne rouge", selon Washington. La communautĂ© internationale a condamnĂ© jeudi 25
INTERNATIONAL - "ExtrĂȘmement grave", selon Londres. La "ligne rouge", selon Washington. La communautĂ© internationale a condamnĂ©
70 000 morts. Probablement quatre Ă  cinq fois plus de blessĂ©s et de mutilĂ©s. Selon l'ONU, plus de 600 000 rĂ©fugiĂ©s et quatre millions de Syriens qui ont besoin d'assistance. La planĂšte ne peut mĂȘme pas s'entendre pour garantir une aide humanitaire au peuple syrien. Le massacre continue.
Aujourd'hui, l'alternative en Syrie est aussi sinistre que simple. Le régime Assad est condamné, la question est de savoir si son agonie sera prolongée au prix d'indicibles souffrances, ou bien si les révolutionnaires syriens auront enfin les moyens militaires d'abréger ces souffrances insensées, qui font peser une lourde hypothÚque sur l'avenir du pays.
Alors que le reporter de guerre James Foley, correspondant de Global Post/JOL Press en Syrie a disparu depuis plusieurs semaines, je me joins, ainsi que toute la rédaction, à sa famille qui a lancé une pétition en ligne pour exiger sa libération. Une disparition emblématique du conflit syrien, qui a choisi l'opacité et le muselage de la communication pour poursuivre ses exactions sans témoins.