HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Nicolas Marceau

Comment expliquer que la CAQ fasse parfois bonne figure dans les sondages, mais déçoive 10 fois sur 14 au moment oĂč la dĂ©cision se prend dans l'urne ? La rĂ©ponse est simple, la CAQ a une existence presque uniquement mĂ©diatique.
La Caisse de dépÎt et placement du Québec refuse de s'engager à réduire en deçà d'une cible précise ses placements dans les
MĂȘme QuĂ©bec s'oppose aux changements prĂ©vus par Ottawa.
À un peu plus de 24 heures de la fin du scrutin pour l'Ă©lection d'un nouveau chef du Parti quĂ©bĂ©cois, Jean-François LisĂ©e
L'ex-ministre des Finances sous Pauline Marois et député de Rousseau, Nicolas Marceau, prendra la relÚve comme leader parlementaire
S'il est reconnu que le Québec a dit non deux fois à son indépendance, il est rarement dit que le Québec n'a jamais dit oui au cadre canadien tel qu'il lui fut imposé en 1982.
Le rĂŽle des indĂ©pendantistes n'est pas d'amener les QuĂ©bĂ©cois Ă  souhaiter le rĂ©amĂ©nagement de la tutelle canadienne, mais bien de leur proposer l'accession du QuĂ©bec au statut de pays, et de ce fait, le rejet du statut de province, aussi dorĂ©e cette cage pourrait-elle ĂȘtre un de ces jours.
Je ne crois pas au fédéralisme renouvelé, mais c'est un Québécois sur deux qui pense le contraire. Donnons-leur l'occasion d'obtenir un rapport de force avec le gouvernement canadien en votant PQ à l'élection de 2018.
Si le Parti québécois assume et défend à ce point l'indépendance, pourquoi, logiquement, prendrait-il le risque que les Québécois optent pour un fédéralisme renouvelé?
OTTAWA – Le parti crĂ©Ă© Ă  la suite de l’échec de l’accord du Lac Meech dit ne pas comprendre pourquoi certains dĂ©putĂ©s du