HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

nationalisme

La valeur de ce Pacte, c’est de nous engager, dans un monde globalisĂ©, Ă  trouver une conciliation entre l’intĂ©rĂȘt national et l’intĂ©rĂȘt de l’humanitĂ©.
En tout respect, il faut en finir avec ce fondamentalisme de l'indépendance qui divise et polarise notre nation au lieu de l'unir et de l'apaiser.
Avec son discours décomplexé, M. Legault rappelle ce que l'on avait aisément pu oublier: le nationalisme n'est pas réservé aux partis d'opposition.
Legault peut-il aller se faire dire non à répétition à Ottawa, sans posséder dans sa manche la carte de négociation de la souveraineté du Québec?
Une Ă©quipe conservatrice quĂ©bĂ©coise forte et nombreuse Ă  l’intĂ©rieur d’un Ă©ventuel gouvernement Scheer serait une trĂšs bonne chose pour notre province. 
Il faut reconnaßtre ce bon coup aux multiculturalistes, leur vocabulaire s'est formidablement bien incrusté dans l'espace public et ils sont désormais capables de polariser en un instant simplement en susurrant les mots « nationalisme ethnique ».
Pourquoi ne pas faire comme les Américains et se servir davantage de notre drapeau afin de nous représenter fiÚrement?
Je vous Ă©tonnerai peut-ĂȘtre. Je suis indĂ©pendantiste.
«S'il s'exprime dans l'ouverture, c'est le nationalisme mĂȘme et non sa rĂ©pression qui est garant de diversitĂ©.»
François Legault n'est aux yeux du Canada rien de plus qu'un libéral bleu poudre, qu'on peut ignorer à loisir sans répercussions.