myanmar

Le Canada et les Pays-Bas ont annoncé en grande pompe cette semaine qu’ils se joignaient en tant qu’intervenants à la procédure contre le Myanmar devant la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye.
L’armée du Myanmar a lancé en août 2017 des attaques contre les Rohingyas, dans le cadre de ce qui a été largement considéré comme un acte de nettoyage ethnique.
L’atterrissage n’a fait aucun blessé parmi les 89 passagers et membres d’équipage.
Jack Dorsey a vanté son voyage alors que le pays est critiqué de toutes parts pour le génocide des Rohingyas.
En raison de son silence, les députés canadiens ont unanimement adopté la motion déposée par le député Gabriel Ste-Marie, révoquant officiellement la citoyenneté canadienne honoraire d’Aung San Suu Kyi.
Le Canada doit contribuer au rétablissement de la dignité du peuple Rohingya en ayant recours à la justice et en s’assurant que les crimes commis ne demeurent pas impunis.
L'envoyé spécial du gouvernement Bob Rae a dénoncé de son côté «une parodie de justice».
Fragments de vie de ces cités de cabanons, où une misère noire et l'absence d'avenir règnent en maîtres.
C'est la meilleure façon de faire en sorte que les enfants réalisent leur plein potentiel, de briser le cycle de la pauvreté et d'offrir aux enfants des perspectives d'avenir.
Après avoir échappé à la persécution au Myanmar, les centaines de milliers de personnes réfugiées rohingyas sont maintenant menacées par les violentes tempêtes qui s'abattent sur la région.