HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

mourir-dans-la-dignite

Si nous avons une loi pour mourir, pourrions-nous au moins en avoir une pour vivre ensemble, pour avancer comme société?
Si la mort est vendue comme une solution Ă  la souffrance et si le suicide est perçu d'un bon Ɠil quand c'est un mĂ©decin qui le provoque, la vraie question n'est pas tant de savoir pourquoi certains s'y opposent, mais « pourquoi dire oui aux uns, et non aux autres »?
Pourrait-on au moins se demander si tout est fait pour augmenter la qualité de vie de nos aßnés AVANT de leur proposer le suicide?
On constate aussi des disparités trÚs importantes entre les établissements quant au pourcentage de demandes d'aide médicale
Nous avons beaucoup entendu parler de «mourir dans la dignité», mais nous sommes-nous assurés de vivre dans la dignité avant d'en arriver là? La vie est ainsi faite que la maladie, les blessures ou les accidents modifient la qualité de vie. Or, trop souvent, nous ne sommes pas préparés à faire face à ces inconvénients et à leurs conséquences.
Si l'on accepte le port du burkini, alors pourquoi ne pas admettre la nudité sur la plage ou à la piscine ?
J'ai toujours essayé de faire coïncider mes paroles et mes actes, de mener une vie digne, libre, belle et précieuse. Et c'est ainsi que je veux rendre mon dernier souffle: qu'il soit digne, libre, beau et précieux.
Limitée d'un cÎté par les nombreux critÚres à respecter pour y avoir droit, et d'un autre cÎté par les accommodements offerts aux médecins, l'aide médicale à mourir peine aujourd'hui à accomplir son objectif.
OTTAWA — Le gouvernement libĂ©ral, qui exhortait depuis des semaines les parlementaires Ă  adopter son projet de loi C-14 dans
Plus du tiers des députés libéraux seraient contraints de suivre la ligne de parti lors du vote sur le projet de loi fédéral