HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

monopole de la SAQ

Le billet d'aujourd'hui a pour but de démontrer - chiffres et tableaux à l'appui - que l'on a raison de penser que les gens qui achÚtent des bouteilles plus dispendieuses ont davantage de vin dans leur verre pour chaque dollar dépensé, comparé à ceux dont les moyens plus modestes les conduisent à se rabattre sur des vins à plus bas prix.
Si le prix d'Ă  peu prĂšs tout monte, et que votre revenu stagne ou augmente moins vite, vous allez couper quelque part. En d'autres mots, au-delĂ  d'un certain niveau de taxation, les gens dĂ©pensent moins, l'Ă©conomie ralentit et le gouvernement reçoit moins d'argent en taxes et impĂŽts. ÉlĂ©mentaire, me direz-vous. Mais tout un choc pour certains politiciens, semble-t-il.
Durant les travaux de rĂ©novation d'un de ses magasins Ă  QuĂ©bec, la SAQ loue temporairement un espace commercial Ă  l'intĂ©rieur d'un Loblaws. Les succĂšs de cette formule «magasin dans un magasin» pourraient toutefois amener la sociĂ©tĂ© d'État Ă  rĂ©flĂ©chir et repenser certains de ses dogmes.
La SAQ doit chercher Ă  se renouveler. Les plus rĂ©cents rĂ©sultats dĂ©montrent clairement que les jours sont comptĂ©s pour la stratĂ©gie classique: augmenter les prix pour verser le dividende annuel, de plus en plus Ă©levĂ©, commandĂ© par le ministre des Finances. Un mur financier guette la sociĂ©tĂ© d'État Ă  moyen terme.
En 1921, lors de la création de la Commission des liqueurs, le Québec avait un des régimes les plus libéraux en Amérique du Nord. En 2013, nous nous retrouvons avec un des régimes des plus restrictifs et rétrogrades.
Les tribunaux examinent un recours collectif contre la SociĂ©tĂ© des alcools du QuĂ©bec, Ă  qui les requĂ©rants reprochent de gonfler les prix et d'avoir une marge bĂ©nĂ©ficiaire excessive qui pĂ©nalise les consommateurs. On peut donc qualifier d'unique la situation oĂč des citoyens se sentent obliger de s'adresser aux tribunaux, plutĂŽt qu'au gouvernement, pour dĂ©noncer le comportement d'une sociĂ©tĂ© d'État.