HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

mines antipersonnel

«Le gouvernement ne peut pas continuer de clamer son rôle sur la scène mondiale sans déployer d'efforts.»
Comment admettre que de vieilles bouteilles de soda et des seringues se transforment en pièges explosifs et menacent des villages entiers?
Handicap International et ses partenaires ont publié le rapport mondial sur les mines antipersonnel avec son lot de mauvaises nouvelles puisque le nombre de victimes a augmenté par rapport l'année précédente.
MONTRÉAL - Une pyramide temporaire est en voie d'être érigée à Montréal. Elle va prendre progressivement forme à deux pas
Toutes les deux heures, les mines, les bombes à sous-munitions et autres restes explosifs de guerre font une victime dans le monde. 72 % des victimes de ces armes sont des civils, dont 42 % d'enfants. Malgré deux traités d'interdiction, celui d'Ottawa, adopté en 1997, qui interdit les mines antipersonnel et celui d'Oslo, adopté en 2008, qui interdit les bombes à sous-munitions, certains pays continuent d'avoir recourt à ces armes. Aujourd'hui, c'est au mépris du droit international humanitaire que des mines antipersonnel et des sous-munitions sont utilisées en Syrie dans le cadre du présent conflit.