HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

manifestations en turquie

Depuis le 28 mai, la Turquie est le théâtre de protestations populaires d'une ampleur inédite depuis l'arrivée au pouvoir des islamistes de l'AKP, il y a dix ans. À mi-chemin, entre les "Indignés" occidentaux et les révoltés arabes de 2011, ce mouvement est symbolique de l'exaspération croissante de la population face à la tentation autoritaire du premier ministre, Recep Tayyip Erdoğan.
Salon de lecture improvisé pour ces supporteurs : "Tayyip, connais-tu Istanbul United ? Depuis le 31 mai 2013", dit la légende
La manifestation du parc de Gezi n'est que le grain de sable de ce mouvement populaire. Les turcs, aujourd'hui ont pour but de prouver qu'ils sont acteurs de la politique, gardiens de la démocratie et qu'ils ne se feront pas piéger par les dérives antidémocratiques du parti de la Justice et du Développement
Les excuses du vice-premier ministre ne semblent pas convaincre les manifestants qui ont poursuivi leur action dans la soirée
La répression dont a été victime Occupy Taksim s'inscrit dans la liste déjà longue des mouvements que le gouvernement a cherché à éteindre, voire carrément à réprimer, au cours des dernières années.