HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Maghreb

Il est évident que si l'on couvre les évènements à Washington, Paris ou Londres, ce ne sont pas les sources d'information qui manquent. Mais qu'en est-il pour l'Afrique ou l'Amérique latine?
Il ne connaît des grands philosophes et des poètes que les noms; paresseux, il glane les informations sur la toile et encombre ses textes de citations approximatives. Qui est-il?
Dans ces temps de disette économique, les technocrates du gouvernement d'union nationale et la troïka des U « US, UK, UN » n'ont toujours pas le vent en poupe en Libye... Car les Libyens ne sont pas dupes sur le sort réservé aux richesses de leur sous-sol, et dressent avec amertume, le constat d'une économie excessivement rentière.
Une séquence vidéo, terrible et malheureusement devenue habituelle, d'une personne immolée par le feu... C'est celle de Fatiha, la cinquantaine, vendeuse ambulante devant les portes d'un marché populaire au nord de la capitale du Maroc.
Vous faites l'impasse sur plusieurs centaines de victimes pour lesquelles vous n'avez aucun mot. Pire encore, vous présentez les agresseurs comme les réelles victimes de ce qui s'est passé à Cologne.
Tribalisme, néo-tribalisme, régionalisme, autant d'hypothèses évoquées pour rendre intelligible les faits observés çà et là et qui ont probablement à voir avec l'affaiblissement des pouvoirs d'État.
À Tunis, le carnage va coûter, au-delà des vies irrécupérables, l'économie d'un pays fragile : misère, pain noir et chômage arrivent. C'est en gros l'idée de Daech international : provoquer la pauvreté, ruiner les pays puis annoncer la fin du monde et recruter les hallucinés de la peine et de la faim.
Vendredi 26 juin, un jeune Tunisien a fait irruption sur la plage de l'hôtel Riu Imperial Marhaba à Port El Kantaoui, près
Quatre caricaturistes marocains ainsi que quatre caricaturistes tunisiens ont salué une dernière fois fois Cabu, Charb, Wolinski
INTERNATIONAL - Les Tunisiens se sont rendus aux urnes dimanche 21 décembre pour élire au suffrage universel, pour la première