HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

lutte-contre-lintegrisme

On ne peut pas tolérer l'intégrisme lorsqu'il enseigne et encourage le dénigrement de nos valeurs les plus chÚres.
Cet appel est l'Ɠuvre d'un groupe de QuĂ©bĂ©cois d'origine kabyle qui considĂšrent que la vigilance est de mise et il faut de toute urgence poser des balises afin de barrer la route Ă  l'intĂ©grisme islamiste au QuĂ©bec.
Je m'interroge sur les motivations des personnes comme Hamza Chaoui. Elles nous arrivent de pays oĂč la pratique radicale de leur religion correspond Ă  leurs croyances et leurs valeurs. Je me demande donc pourquoi choisir un État comme le QuĂ©bec
En soutenant que l'intégrisme ne dérange aucunement le Québec, en se faisant berner par des associations qui prétendent parler au nom de la «communauté musulmane», Philippe Couillard cÚde devant l'obscurantisme.
L'Ă©pisode entourant l'imam Chaoui a Ă©tĂ© extrĂȘmement intĂ©ressant et on y a appris beaucoup. Notamment que le gouvernement du QuĂ©bec s'est vu impuissant pour rĂ©gler la question: soit autoriser ou interdire Ă  un imam radical de prĂȘcher Ă  des enfants son idĂ©ologie extrĂ©miste.
Le droit de critiquer ouvertement les religions Ă©tablies fait partie de la libertĂ© d'opinion, de la libertĂ© d'expression et de la libertĂ© de la presse. Il faut donc ĂȘtre vigilant et Ă©viter l'Ă©rosion graduelle des libertĂ©s fondamentales des personnes, n'en dĂ©plaise Ă  certaines organisations peu dĂ©mocratiques.
Dieu qu'on aimerait que ce soit simple de régler ça. Ce ne l'est pas. Et pour toutes sortes de raisons. Prenons par exemple, la lutte au terrorisme, à l'intégrisme ou à la radicalisation (choisissez pour l'instant, le terme qui vous convient le mieux).
Le premier ministre devrait faire preuve de leadership et ramener le débat au bon niveau. L'heure n'est pas à discuter si des contenus diffusés dans certaines écoles sont «offensants», mais bien s'ils sont «dangereux» et «radicalisant», pouvant mener à l'usage de la violence, des armes et de la coercition.
À la fin de son sĂ©jour de quatre ans en Arabie saoudite, Philippe Couillard craignait de devenir irrĂ©cupĂ©rable s'il ne rentrait pas au QuĂ©bec! Ses dĂ©clarations des derniers jours montrent qu'il l'est effectivement devenu.
Les seules solutions politiques face Ă  ce fanatisme religieux et cette radicalisation ne pourront ĂȘtre trouvĂ©es que sur le long terme par les moyens de la culture et de l'enseignement. Toutes nos forces doivent donc s'y atteler.