loi prostitution

Les clients, dépeints pervers et assimilés à des proxénètes, ne sont ni des agresseurs ni des «prostitueurs», ni des esclavagistes, ni des misogynes.
TORONTO - La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne, qui s'inquiète des effets de la nouvelle loi sur la prostitution
TORONTO - Plus de 60 organisations et agences d'un peu partout au pays réclament la non-application et la révocation de la
OTTAWA - Terri-Jean Bedford, la dominatrice bien connue qui a déposé le recours contre l'ancienne loi sur la prostitution
OTTAWA - Le projet de loi du gouvernement conservateur sur la prostitution vise à la fois à protéger les travailleuses du
Le ministre de la Justice, Peter MacKay, a expliqué et défendu le projet de loi C-36 encadrant la prostitution devant le
OTTAWA - Témoignages poignants et vifs échanges politiques seront vraisemblablement au menu du comité permanent de la justice
Le gouvernement fédéral lance des consultations en ligne pour connaître l'avis des Canadiens sur les infractions liées à
Soyons sans crainte, décriminaliser la prostitution ne rendra pas légales l'exploitation et la traite, ni ne les banalisera ou ne les encouragera. Bien au contraire, les nouvelles dispositions législatives permettront de focaliser sur l'essentiel, soit lutter ardemment contre le proxénétisme de coercition, le gangstérisme, la traite des êtres humains, l'exploitation des mineurs, les agressions sexuelles, l'esclavage et l'exploitation sexuelle, soit les vrais fléaux de la prostitution.
Les députés français ont adopté mercredi une proposition de loi qui vise à lutter contre la prostitution en France, notamment