HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

loi euthanasie

Dans différentes législations, plusieurs lacunes ont été relevées dans les lois créées, compromettant parfois les droits fondamentaux des patients touchés.
La discussion a été lancée sur le thÚme «mourir dans la dignité», mais fait beaucoup référence aux soins en fin de vie. Il est vrai que la population du Québec vieillit et que les besoins du secteur de la santé sont sans cesse en croissance. Cependant, il ne faudrait pas que des impératifs pécuniaires dictent les choix de société qui s'offrent à nous.
Chers députés, la présente ne vise pas à critiquer le projet de Loi concernant les soins de fin de vie ou à interroger ses fondements éthiques ou juridiques, mais à vous rappeler l'éminente responsabilité morale et politique qui vous incombe en tant que député et que vous serez appelé à endosser lorsque vous serez éventuellement appelés à voter sur l'adoption du projet de loi 52
Malgré son caractÚre hautement émotif, ce projet met de l'avant les valeurs de compassion partagées par la société québécoise et propose des balises rassurantes. Pour toutes ces raisons, je salue à la fois la portée de ce projet et la façon dont il a été mené jusqu'ici.
Si le positionnement est audacieux de la part du gouvernement provincial, il advient toutefois de mĂ©nager son enthousiasme. Car Ă  l'Ă©gard de cette Ă©ventualitĂ© qui se dessine, sommes-nous en connaissance de tous les tenants et aboutissants qui se dessinent? Plus que tout, avons-nous en tĂȘte les possibles Ă©cueils?
La ministre responsable du dossier Mourir dans la dignité, Véronique Hivon, a déposé son projet de loi sur les soins de fin