loi 62

La Cour supérieure a conclu qu'il causerait un «tort irréparable» à certaines femmes musulmanes qui portent le niqab.
La nouvelle loi sur la neutralité religieuse n'a rien réglé.
Selon deux femmes portant le voile intégral, qui ont signé des déclarations assermentées remises au juge Babak Barin de la Cour supérieure, elles craignent de devoir enlever leur voile si elles reçoivent des services gouvernementaux.
La loi passera son premier test en cour vendredi.
Jean Chrétien rappelle que les soeurs portaient des cornettes à l'époque
Sa déclaration a toutefois été qualifiée de «malhabile ou mal préparée».
C'est parti...
Les Québécois comprennent très bien qu'il ne s'agit pas d'interdire le port du niqab ou de la burqa, mais de respecter l'offre et la réception des services de l'État à visage découvert.
Le cafouillage du gouvernement Couillard dans le dossier de la loi 62 est à l'image de l'incapacité du Parti libéral de produire quoi que ce soit d'intelligent sur la question de la laïcité.
En lisant leurs nombreux textes, j’ai l’impression de me retrouver au centre du roman Soumission de Michel Houellebecq.