HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

legalisation-prostitution

La stigmatisation qui en résulte est injustifiée et destructrice, selon des travailleuses du sexe canadiennes.
Optons pour le rĂ©el bien-ĂȘtre de ces femmes qui souhaitent s'en sortir plutĂŽt que d'entretenir un systĂšme qui les exploite davantage.
La loi qui prétend protéger les travailleuses et travailleurs du sexe se révÚle, pour eux, un piÚge mortel.
Le moralisme et la victimisation des femmes qui ont alimenté la ferveur des abolitionnistes pendant un siÚcle trouvent aujourd'hui leur limite.
Attention, s'il vous plaĂźt, de ne pas reproduire cette objectification des travailleuses du sexe en niant notre capacitĂ© d'adultes Ă  prendre des dĂ©cisions pour nous-mĂȘmes.
Les clients, dépeints pervers et assimilés à des proxénÚtes, ne sont ni des agresseurs ni des «prostitueurs», ni des esclavagistes, ni des misogynes.
Pour écouter les commentaires du policier et du responsable d'Aspasie sur votre appareil mobile,  La Ville finance l'Aspasie
OTTAWA - Justin Trudeau ne semble pas chaud à l'idée d'appuyer une proposition de jeunes militants libéraux qui souhaitent
MONTRÉAL - Les demandes de MontrĂ©al et des diffĂ©rents groupes de femmes devraient contribuer Ă  faire Ă©voluer la loi fĂ©dĂ©rale