langues officielles

Plus de la moitié des plaintes au commissaire fédéral sont en lien avec les communications avec le public et la prestation des services.
Le conservateur Richard Martel a écrit une lettre, la semaine dernière, pour exprimer ses doléances en matière de langues officielles.
Claude Carignan déplore aussi que cette situation soit récurrente lors des séances d’information fédérales.
Les données démontrent que les jeunes sont plus susceptibles d’être bilingues ou de le devenir que les Canadiens plus âgés.
Dans un rapport préliminaire remis à la plaignante, Chantal Carey, une citoyenne du Nouveau-Brunswick, le Commissaire aux langues officielles juge que ses droits linguistiques ont été brimés.
Michel Thibodeau et Lynda Thibodeau ont déposé 22 plaintes en 2016 auprès du Commissaire aux langues officielles, pour des infractions alléguées à la Loi sur les langues officielles.
La ministre Mélanie Joly a annoncé le lancement d'un examen de la loi.
Le 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles du Canada approche à grands pas.
«C'est le plus gros investissement en langues officielles de notre histoire», affirme la ministre.
Il a affirmé en comité que le bilinguisme des magistrats du plus haut tribunal au pays était souhaitable, mais «complexe».