HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

juste part

Nous avons un systĂšme fiscal Ă  deux vitesses oĂč les mieux nantis et les grandes entreprises peuvent se soustraire Ă  leurs obligations, pendant que la plupart d'entre nous ne le peuvent pas.
Les multinationales utilisent tous les stratagĂšmes possibles pour Ă©viter de contribuer leur juste part.
Peut-ĂȘtre qu'on vit au-dessus de nos moyens, mais nos moyens ne sont pas aussi Ă©levĂ©s qu'ils devraient l'ĂȘtre, avec tout cet argent qui nous glisse entre les doigts.
Le Collectif échec aux paradis fiscaux et OXFAM-Québec lancent une campagne pour mettre fin à l'Úre des paradis fiscaux.
Nous sommes de plus en plus placés devant un conflit social majeur: d'un cÎté une classe dominante, de l'autre le reste de la population qui ne voit pas son salaire suivre la hausse du coût de la vie.
Vous ne trouvez pas curieux, vous, que personne ne parle jamais d'équilibrer les finances publiques en utilisant le seul moyen connu, légal et, surtout, moral: que chacun paie sa juste part d'impÎt?
Les maigres augmentations consenties au fil des ans ont été systématiquement en dessous de l'inflation, minant le pouvoir d'achat des enseignants déjà payés des dizaines de milliers de dollars de moins que ceux des autres provinces.
Et si prendre la parole pour revendiquer des droits, défendre des acquis, des idées, des principes, c'était aussi ça, «faire sa juste part»?
Comment faire pour le faire changer d'avis? Il faut se mobiliser! Et reprendre confiance dans notre action collective. Parce que c'est toujours en nous mobilisant et en luttant collectivement que nous sommes parvenus à améliorer les conditions de vie de l'ensemble de la population.
Repousser l'ùge de la retraite, encore et encore... jusqu'à tant que l'on soit mort. Pourquoi pas? Nos élus semblent penser que c'est une idée de génie.