jeunes-radicalises

Que les questions de religion et de religiosité suscitent de vives réactions n'est pas surprenant. Au Québec, la question religieuse a tristement marqué notre mémoire collective. Mais réduire, en 2016, le fait religieux à sa dimension violente, c'est une position un peu simpliste qui nie la parole des principaux concernés: nos jeunes.
Abonnez-vous à notre page sur Facebook Les témoignages de Sara, Ben, Abdul et Nadia avaient ceci en commun : un sentiment
Il faut souligner que Daech n'a pas le monopole du terrorisme. Beaucoup d'autres formes de terrorisme existent et sont commises au nom de la démocratie ou d'autres idéologies.