jai-tue-ma-mere

Ce n'est un secret pour personne. Juste la fin du monde, sixième long métrage de Dolan, n'a pas plu, mais alors vraiment pas plu, à la critique américaine.
Les Québécois l’adoraient déjà, mais Isabel Richer fait écarquiller bien des paires de yeux depuis que Ruptures a pris l’antenne
Quelques minutes après avoir remporté le César du meilleur film étranger, vendredi, Xavier Dolan a réagi en direct à l’émission
L'actrice québécoise recevra le 2 décembre prochain le Crystal Award for International Achievement lors d'une cérémonie à
À partir du 6 octobre prochain, CinéTFO offrira une brochette de films primés du cinéma canadien et québécois. Des œuvres
Bien sûr, on se souvient d’Anne Dorval dans J’ai tué ma mère, le premier film de Xavier Dolan. Elle incarnait déjà ce rôle
C'est un Tom affligé qui se rend à la ferme où a vécu son petit ami durant son enfance, d'autant plus qu'il ignore tout de la famille du défunt, y compris qu'il a un frère.
Son plateau est rempli de femmes: outre les actrices, sa première assistante est une femme, son bras droit et sa productrice aussi; il a des caméra-women et des directrices photo.