HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

islam radical

Ça y est. C'est reparti... dans des excès de langage surréalistes qui s'apparentent à de la diffamation, et dans le plus insupportable des climats de partisanerie politique. La question est de savoir combien de temps allons-nous encore laisser traîner ce débat.
Si le Prophète Mahomet était parmi nous aujourd'hui, se prononcerait-il seulement sur les événements de Charlie Hebdo? Et si c'était le cas, dirait-il: «Je suis Charlie» ou «Je suis Kouachi et Coulibaly»?
Les colombes se sont tues. Le ciel de l'Occident est gris. Les Lumières sont éteintes. Le «cosmopolitiquement» correct se porte bien. La laïcité est moribonde. Tu dois te battre. On a besoin de toi. Ta plume est un phare. Éclaire les esprits. Mets-toi au travail. Défends tes idées.
Les brèches qu'ouvre Bernard Drainville dans l'édifice de la laïcité l'amènent à faire du bricolage au cas par cas, exactement à l'image de ce que tous ont reproché au rapport Bouchard Taylor. Les raisons stratégiques qu'il pourrait évoquer pour justifier ce recul ne sont pas les nôtres.
La différence entre Charlie Hebdo et Dieudonné, c'est que Charlie rit des terroristes là où Dieudonné rit avec les terroristes. C'est la différence entre l'humour et la haine, entre faire respirer la démocratie et vouloir la tuer. Que des journalistes anglo-saxons, des internautes ou de jeunes enfants ne fassent pas cette distinction est inquiétant.
En France un débat s'engage sur l'éducation et les efforts qui doivent être faits pour lutter en amont contre la radicalisation des jeunes. Mais tous les acteurs qui sont sur le terrain le disent : ce seront des petites choses qui changeront tout.
Pourquoi se permet-on de «débaptiser» ces musulmans qui s'autoproclament tels et s'en glorifient? Je vois deux raisons à cette cécité.
Comme une grande partie de mes concitoyens, je me souviendrai de ce que je faisais lorsque j'ai appris qu'une partie de l'équipe de Charlie Hebdo avait été assassinée de sang-froid par des individus cherchant à «venger le prophète». Qu'est-il arrivé au «Pays des Lumières»?
Le message religieux islamique doit viser à enlever toute légitimité au propos intégriste, sortir de ses vieillottes interprétations pour entreprendre des avancées conséquentes qui passent notamment par une meilleure synchronisation du discours religieux aux réalités modernes.
De quoi l'horreur qui a visé le journal français Charlie Hebdo a-t-elle eu besoin pour enlever douze vies, dont celles de plusieurs journalistes qui n'avaient pour arme que leur plume et pour munitions que leurs idées ?