HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

institut-economique-de-montreal

Le poids de l’État et de la bureaucratie dans les soins de santé augmente sans cesse depuis 40 ans, et nous ne sommes soignés ni mieux, ni plus vite.
Pendant ce temps, un rapport indique qu'il n'y a rien qui cloche dans les prix des forfaits et suggère de se défaire du régulateur fédéral.
Et pourtant, le gouvernement ne semble pas vouloir étendre le réseau d'établissements «conventionnés».
Pourtant, ça ne rend pas la province plus riche, selon l'IEDM.
À compter de 2018, le gouvernement ajoutera des quotas de ventes de véhicules verts aux incitatifs pour en acheter.
Des subventions qui coûtent cher, pour peu de résultats!
L'IEDM estime que cette déréglementation ferait économiser 6 milliards de dollars par an aux consommateurs canadiens et ne calcule aucun impact négatif pour l'économie et le secteur laitier canadiens. Les auteurs portent des lunettes roses.
L’Institut économique de Montréal ne lâche pas le morceau.
Le régime de gestion de l'offre qu'utilisent les producteurs de volaille, d'œufs et de produits laitiers est le fruit de leur propre désir de mieux administrer les approvisionnements à l'échelle nationale.
La semaine dernière, l'Institut économique de Montréal nous informait que le service de vélo-partage BIXI était un projet déficitaire qui, en 2019, aura coûté aux Montréalais 60 000 000$. La ville aurait plutôt intérêt à investir cet argent dans la prévention contre la violence faite aux femmes.