HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

infirmieres

Nous sollicitons aussi l'aide de la population afin de soutenir les infirmières dans leur processus d'alertes et de dénonciation face aux préjudices que vivent les usagers dans le réseau de la santé.
Je me suis quand même demandé si M. Leitao, père de famille, aurait dit à son enfant : tu penses avoir besoin de souliers de pointure 10, mais tu vas avoir des 8. Il faut ralentir la croissance... des dépenses.
«Honnêtement, on est surprises, mais surtout très déçues.»
À l’heure où le soin aux autres est l’objet d’une réévaluation majeure dans les sociétés occidentales, le cri du cœur des infirmières doit être entendu.
Nous sommes déchirés entre nos obligations professionnelles et notre capacité limitée à prodiguer des soins sécuritaires à cause du contexte de surcharge de travail.
Le constat est unanime : l’effritement du secteur public de santé est à l’œuvre au détriment d’un déploiement en douce du privé.
La loi au Canada propose un cadre trop étroit pour être d'une quelconque utilité pour des lanceurs d'alerte employés en établissement de santé public ou privé.
Depuis des années, vous nous avez abandonnés à notre sort et avez tout donné à vos collègues médecins.
La réalité est que ce sont Philippe Couillard et Gaétan Barrette qui ont conduit notre système public de santé sur le bord du gouffre où il se trouve présentement.
Je suis infirmière auxiliaire et j’ai quitté l’hôpital public parce que j’étais à bout de souffle... je n’en pouvais plus de travailler comme un robot.