HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

independantistes

À dĂ©faut de se cracher dans les mains et de recommencer, les indĂ©pendantistes peuvent commencer par se relever les manches et recommencer Ă  se parler.
Le Parti québécois (PQ) doit reconnaßtre sa responsabilité dans le fait que les militants de Québec solidaire (QS) aient
Il fallait un jour ou l'autre qu'un arbitrage, qu'un débat prenne place entre les porteurs des deux grands courants de pensée politique de notre mouvement.
Ne soyons pas dupes, les élections de 2018 vont se jouer, en tout ou en grande partie, sur la question constitutionnelle... Les indépendantistes ne doivent pas tomber dans le piÚge de laisser leurs adversaires les définir et établir les paramÚtres des débats.
Un parti ad hoc de coalisés pour l'indépendance est maintenant une nécessité vitale pour l'avenir du Québec, l'avenir de nos enfants.
Depuis plus de 20 ans, la politique québécoise se vit sur la base d'une opposition entre indépendantistes et fédéralistes, une thématique éculée. Est-il possible que cela ne soit plus pertinent pour la population du Québec?
La hausse minuscule du nombre de voix trahit un mauvais calcul Ă©lectoral.
Les Catalans feront face à leur destin le 27 septembre prochain dans le cadre d'une élection sur l'indépendance.
Les souverainistes sont encore les bienvenus Ă  la Coalition avenir QuĂ©bec (CAQ), mĂȘme si le parti s'engage maintenant Ă  renouveler
Est-ce que les bloquistes se souviennent des agissements de leur parti en 2008, quand Gilles Duceppe s'était dit ouvert à des «alliances ponctuelles» avec le gouvernement Harper?