HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

independance-quebec

OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau a refusĂ© de commenter la possible indĂ©pendance de la Catalogne, sous prĂ©texte
Il est difficile de ne pas voir de lien entre Pierre Karl PĂ©ladeau et Donald Trump.
Gesca et Québecor sont deux mauvais médias, qui prennent beaucoup de place et sont responsables de la piÚtre qualité du débat politique au Québec.
La société québécoise s'est transformée à partir de la défaite référendaire de 1995. Elle a changé aussi rapidement et radicalement qu'elle l'a fait au cours de la Révolution tranquille.
Je vois tous ces souverainistes se dĂ©battre comme des diables, Ă  tenter de nous convaincre de «leur» souverainetĂ©, et je me dis qu'il y a somme toute peu d'intĂ©rĂȘt Ă  joindre cette mĂȘlĂ©e.
Un parti ad hoc de coalisés pour l'indépendance est maintenant une nécessité vitale pour l'avenir du Québec, l'avenir de nos enfants.
On débat actuellement du projet d'Institut sur l'indépendance comme s'il était interdit aux indépendantistes d'approfondir leur option en dehors des partis politiques, alors que les partisans du statuquo fédéraliste ont depuis longtemps leur Conseil de l'unité canadienne...
Comme si [...] nous étions les témoins tétanisés de l'achÚvement du Rapport Durham. Du nom de ce célÚbre gouverneur [...] qui ne prÎnait rien de moins, dÚs 1839, que l'assimilation pure et simple des Canadiens français.
Bravo à l'équipe d'Infoman qui a mis la main sur la cassette du Oui enregistrée par Jacques Parizeau lors du référendum de 1995. Mais que diable faisait ce document historique dans une revue de fin d'année?
J'ai acquis la conviction que pour briser le monopole libéral, il faut unir les caquistes et les péquistes de bonne volonté derriÚre un projet nationaliste alliant fierté et prospérité... Pour ma part, j'ai décidé de commencer à le faire dÚs maintenant, en me joignant à la Coalition Avenir Québec.