iedm

L’état de la situation a été calculé à partir de données fournies par le ministère de la Santé.
Ils sont aussi majoritairement en faveur d'une plus grande participation du secteur privé dans le réseau de la santé, selon un sondage.
Les taux horaires des Canadiens et des Québécois n'ont pas beaucoup crû en 2018, constate l'Institut économique de Montréal.
Le poids de l’État et de la bureaucratie dans les soins de santé augmente sans cesse depuis 40 ans, et nous ne sommes soignés ni mieux, ni plus vite.
Il existe toutefois une solution toute simple pour venir à bout de cette contradiction, assure un expert.
L’insatisfaction est la plus forte chez les répondants âgés de 35 à 54 ans.
L'exode des jeunes est une véritable «hécatombe démographique», selon l'IEDM.
La durée médiane de séjour a augmenté, passant de 4,4 à 4,5 heures.
Alors que le système fait l’objet de critiques, l’élection de Doug Ford en Ontario alimente l’incertitude.
Et pourtant, le gouvernement ne semble pas vouloir étendre le réseau d'établissements «conventionnés».