HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Ianik Marcil

Vous le savez comme moi, dans ce monde globalisant et dĂ©routant, oĂč les hommes et les femmes sont submergĂ©s par le flux d'informations instantanĂ©es, il est vain de faire appel aux slogans et aux raccourcis pour faire face aux dĂ©fis d'aujourd'hui et de demain.
Le collectif Le Québec à l'heure des choix - regard sur les grands enjeux sera lancé le 6 novembre prochain. Soulevant des
À de trĂšs nombreuses reprises, j'ai cherchĂ© Ă  identifier les aspects positifs dans tout ce dĂ©bat sur la Charte. J'en ai trouvĂ© au moins deux, malgrĂ© la polarisation et les dĂ©rives de part et d'autre.
Sans un acte de foi sans cesse renouvelĂ©, sans la confiance que nous accordons aux rĂšgles de droit qui rĂ©gissent nos sociĂ©tĂ©s, leur pouvoir effectif s'effrite. Le juriste FrĂ©dĂ©ric BĂ©rard cherche Ă  montrer dans La fin de l'État de droit? que cette confiance mutuelle est attaquĂ©e de front au Canada et au QuĂ©bec par ceux-lĂ  mĂȘmes qui devraient en dĂ©fendre l'intĂ©gritĂ© contre eux-mĂȘmes: les politiciens.
Les grands travaux hydroĂ©lectriques des annĂ©es 1970 conservent une valeur symbolique dans l'imaginaire collectif au QuĂ©bec. C'est prĂ©cisĂ©ment l'histoire de cette Ă©dification symbolique et identitaire qu'a Ă©crite l'historien StĂ©phane Savard dans Hydro-QuĂ©bec et l'État quĂ©bĂ©cois (1994-2005).
Avez-vous vu le film documentaire la charte des distractions? Il s'agit d'une union de trois médias indépendants qui a vu
À l'automne, j'ai proposĂ© ici mĂȘme quelques ouvrages d'initiation Ă  l'Ă©conomie parus rĂ©cemment. Comme on me demande quasi quotidiennement des suggestions de lecture de ce type, je me permets de vous parler briĂšvement de deux autres livres de la mĂȘme nature.
À l'origine des Casques bleus de l'ONU, sous Pearson, le Canada est passĂ© en un temps record d'un pays pacificateur Ă  une nation guerriĂšre. «Le changement, Ă©crit Noah Richler dans son dernier ouvrage, s'est effectuĂ© entre 2001 et 2006, annĂ©es dĂ©cisives, et sans qu'un seul Canadien ait perdu la vie en sol canadien Ă  cause d'un acte terrorisme, autrement dit sans catalyseur». Comment cela a-t-il pu se produire?
La sociĂ©tĂ© du futur imaginĂ©e par Alexandre Delong carbure au carriĂ©risme et Ă  la compĂ©tition individuelle. Puisque la rĂ©ussite sociale passe nĂ©cessairement par la rĂ©ussite financiĂšre, la vie des hommes et des femmes de cette sociĂ©tĂ© - pas si Ă©loignĂ©e de la nĂŽtre - n'a plus aucune considĂ©ration pour le bonheur. Ils sont complĂštement dĂ©sincarnĂ©s, vivant hors d'eux-mĂȘmes, en quelque sorte. Est-ce lĂ  de la science-fiction?
On me demande presque quotidiennement des suggestions de lectures pour s'y retrouver dans un flot d'informations trop souvent présentées de maniÚre au mieux ennuyeuse, au pire, complÚtement incompréhensible. Quelques ouvrages destinés au grand public publiés récemment offrent de bonnes introductions aux principes de base du fonctionnement de l'économie contemporaine.