HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

hominisme

Un suicide sur deux survient dans un contexte de rupture et l'on ne peut toujours pas circonscrire la part de responsabilité du systÚme juridique et policier dans cet état de fait.
Du 25 novembre, journée de lutte à la violence faite aux femmes, au 6 décembre, date de la commémoration de la tuerie de Polytechnique, s'est déroulée la neuvaine féministe de dénonciation de la violence faite aux femmes. Une neuvaine vite transformée en campagne de dénigrement systématique envers les hommes.
Alors que l'on commence timidement, au Canada notamment, à célébrer la Journée mondiale de l'homme par le biais d'initiatives citoyennes orchestrées sur les réseaux sociaux, et non grùce à nos gouvernements, voilà que l'Organisation des Nations Unies, récupérant l'initiative de l'OMT, annonce que sa premiÚre Journée mondiale des toilettes se tiendra le 19 novembre 2013.
L'ouverture prĂ©vue d'un centre d'aide aux hommes en dĂ©tresse sur le campus de l'universitĂ© Simon Fraser, Ă  Vancouver, a suscitĂ© la plus vive rĂ©probation de la part du centre de femmes et mĂȘme d'Ă©tudiants des deux sexes du mĂȘme Ă©tablissement, qui souhaitaient que le projet soit purement et simplement abandonnĂ©. Comment expliquer pareille attitude ?
À ce propos, le mouvement fĂ©ministe du QuĂ©bec dans son ensemble, probablement le plus prospĂšre au Canada, se dĂ©marque Ă  nouveau par sa discrĂ©tion au moment oĂč le dĂ©bat sur la Charte des valeurs quĂ©bĂ©coises et, avouons-le, sur la musulmane voilĂ©e, fait rage. Comment interprĂ©ter ce silence de la part de ce mouvement devenu si corporatiste au fil des ans ?