HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

guerre mondiale

Le Glasgow que présente Gordon Ferris dans La FiliÚre écossaise se situe tout juste aprÚs la guerre, alors que la ville et ses habitants cherchent à reprendre une vie normale suite à la tragédie mondiale.
Vous avez les mains pleines. Trois ou quatre sacs, plus la poche de litiĂšre et la boite de dĂ©tergent. Vous auriez dĂ» garder le chariot d'Ă©picerie, mais vous ĂȘtes allĂ© le ranger pendant que le petit boutonneux emballait vos affaires un peu n'importe comment. PrĂšs de la porte, alors que vous tentez de ne rien Ă©chapper, vous interpelle un vieux bonhomme.
Il y a 100 ans aujourd'hui, dans la Somme, département situé au nord de la France, plus de 100 000 soldats issus des ßles britanniques et de l'empire se préparent à s'élancer contre les positions allemandes.
L'empreinte des accords de paix conclus entre 1919 et 1920 est aujourd'hui bien visible.
Peu d'intĂ©rĂȘt a Ă©tĂ© portĂ© sur les diffĂ©rentes mĂ©thodes et phases permettant aux chefs d'État et aux individus ayant participĂ© Ă  un conflit de passer du stade guerrier Ă  l'Ă©tape de «retour Ă  la normalité».
La crainte des guerres interétatiques a baissé mais le risque que des conflits de pays lointains fassent tache d'huile sous des formes nouvelles demeure bel et bien présent.
Le principal crime de l'Ă©tat-major amĂ©ricain n'est pas d'avoir autorisĂ© le largage des bombes atomiques, mais d'avoir exonĂ©rĂ© Shirƍ Ishii et les tortionnaires de ses unitĂ©s de vivisection d'une inculpation pour crime de guerre et d'avoir accordĂ© la mĂȘme protection Ă  Hirohito et toute la famille impĂ©riale.
Les dirigeants japonais sont responsables de la destruction de leurs villes et du bombardement atomique qui a suivi.
À Londres, pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris durant le Blitz, une pianiste britannique de confession juive, Myra Hess, donnait un concert quotidien à la National Gallery. Aux pires heures du conflit, la culture contribuait à soutenir le moral du peuple.
OTTAWA - Le premier ministre Stephen Harper a souligné lundi à Ottawa le centenaire du déclenchement de la PremiÚre Guerre