Guantanamo

Le démocrate reprend ainsi une promesse de campagne de Barack Obama, que ce dernier n’a jamais pu tenir faute d’un compromis avec le Congrès.
On ne compte plus le nombre d'analyses produites par le professeur de sociologie pour comprendre le phénomène des complots et la psyché des conspirationnistes.
Cela marque une nette rupture avec les tentatives répétées et finalement vaines de son prédécesseur Barack Obama de fermer le site controversé.
Les requérants américains demandent à la Cour du banc de la reine de l'Alberta d'exécuter le jugement d'un tribunal civil de l'Utah, qui ordonnait en juin 2015 à Omar Khadr de verser des dommages de 134 millions $ US à la veuve du soldat Speer et à l'ex-soldat Layne Morris.
Il demande 50 M$ pour des abus qu'il dit avoir subi.
Le président américain qualifie le présumé terroriste d'«animal».
L'ancien détenu de Guantanamo avait demandé un assouplissement des conditions imposées lors de sa remise en liberté il y a deux ans.
Arrêtez de traiter Omar Khadr de terroriste : c'était un enfant-soldat et non pas un terroriste, un mot qu'utilisent les conservateurs depuis des années.
Il est très important qu'aucun enfant soldat, peu importe son nom de famille, ne subisse le sort que Khadr a subi.
Nous n'avons aucun mot à dire lorsque les droits de Canadiens sont mis à mal.